Sciences et techniques : les filles moins attirées ?

Ce billet vise à proposer une liste de ressources à qui s’intéresse à ce sujet.
 
Avant toute chose, travailler sur cette question « comment attirer plus de filles dans les filières techniques et scientifiques ? » peut conduire à quelques écueils en matière d’égalité filles-garçons ou femmes-hommes, voire être contre-productif.
1er écueil : S’adresser uniquement aux filles… donc exclure les garçons. Cela signifie ne pas informer les garçons, ne pas leur proposer de réfléchir à ces questions. Et dire aux filles que c’est à elles de s’adapter, de bouger, d’opérer les mouvements nécessaires pour modifier ce qui est diagnostiqué comme un problème. La solution reposerait donc sur les épaules des filles…
2ème écueil : N’aborder dans la démarche que les métiers scientifiques et techniques… donc exclure les filières des services, de l’éducation et du sanitaire et social de la démarche visant à plus de mixité. Cela revient à considérer que ce n’est pas la non-mixité des filières qui pose problème mais uniquement celle des filières valorisées socialement et où il y a des difficultés de recrutement. Donc on dit aux hommes qui sont majoritaires dans ces filières : « attention, les femmes arrivent » (parce que votre filière est drôlement chouette, faites-leur un bon accueil SVP). Tandis que les femmes qui restent dans les filières des services et du sanitaire et social, on leur dit : « restez entre vous, là les hommes n’ont pas intérêt à y venir de toute façon… » Alors que ces filières-là sont associées au domestique et développent les compétences aujourd’hui supposées féminines… et qu’on a tout à gagner à voir développer ces compétences autant chez les hommes que chez les femmes, en particulier pour partager les tâches domestiques et familiales. En résumé, on risque de renforcer les stéréotypes et les comportements qui créent les inégalités entre les deux sexes.

Connaître le problème et appréhender quelques causes d’abord…

  • Aller aussi chercher du côté des livres jeunesse mettant en scène des adultes (éventuellement en situation professionnelle, et remarquer que les différences) ou ceux présentant les métiers… c’est très instructif sur les rôles, intérêts et potentiels supposés des hommes et des femmes.
N’oublions pas que cette problématique a son pendant : peu d’hommes dans les métiers féminins
Autres ressources utiles :

Attention : bien sûr, le même travail de « séduction » est à organiser vis-à-vis des garçons (services, sanitaire et social…) pour que toutes les projections soient possibles et que tous les métiers deviennent enfin mixtes ! Cette démarche commence enfin à être identifiée comme nécessaire dans les orientations et politiques publiques et éducatives.

 

Partager sur...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Related Posts

Note de lecture : le mythe de l’enfant autonome et autodéterminé

Note de lecture : le mythe de l’enfant autonome et autodéterminé

Témoignage : rose pour les filles ?

Témoignage : rose pour les filles ?

« Décalage-Toi » : Intervention d’Egaligone en classes de 4eme

« Décalage-Toi » : Intervention d’Egaligone en classes de 4eme

Sorry, comments are closed for this post