2013 – Lors d’un apéritif en famille, région lyonnaise. Thomas (6ans), sa mère et son père, la tante et la cousine de Thomas. Discussion autour d’une activité extra-scolaire que pourrait faire Thomas.

Le danseur Pitzintekutli Xochipilli photographié par Carlos Quezada (CC. BY-NC)
Le danseur Pitzintekutli Xochipilli photographié par Carlos Quezada (CC. BY-NC)

Le père : Oui il faudrait qu’on lui trouve un sport pour qu’il se défoule.

La mère : Oui ça lui ferait du bien, puis il rencontrerait d’autres enfants. Bon déjà le foot, il n’est pas trop fan, on ne sait pas. Après, le rugby, je ne pense pas qu’il aimera.

La tante : Bah en sport, ce n’est pas ce qui manque ! Il y a le judo/les arts martiaux, la gym, du basket ! Hein Thomas, vu que tu es grand ça devrait être facile ! (rires)

Thomas : Bof, je sais pas trop…

La cousine : Sinon des activités artistiques, du style je sais pas moi.. de la musique !

La mère : Oui pourquoi pas…?

La tante : Sinon la danse ! Vu que t’es tout le temps en train de danser devant les clips ! Puis alors là, tu as le choix ! Entre le hip-hop, le rock, la salsa, la danse classique ! C’est super beau, et puis les garçons sont plutôt pas mal en tenue (rires). Non mais ça canalyse vachement vu la rigueur qu’il y a … !

Le père : Pff ! Non mais ça va pas !? Mon fils, il va pas mettre un tutu, c’est pas une tapette ! Allez !

Aucune réaction de Thomas, à part un petit sourire quand la tante parle de lui qui danse devant la télé, et lorsque son père prend la parole pour dire que ce ne sera pas une « tapette », il va vers lui, lui faire un câlin.

Nos questions :

  1. Qu’est-ce que le père attend d’une activité extra-scolaire pour son fils ? Quel est le stéréotype avancé ?
  2. Et sa mère ? Quelle attente exprime-t-elle ? Fait-elle des propositions ? Ferme-t-elle des propositions ?
  3. La cousine donne-t-elle un argument avec sa proposition ? Est-elle écoutée ?
  4. La tante fait-elle une proposition ? Quelles sont les trois argumentations de la tante pour influencer le choix ? Qui essaie-elle de convaincre avec chacun des arguments ? Est-elle écoutée ?
  5. Le père fait-il une proposition ? Avec quel autre argument le père met-il un terme à la conversation ? Comment cela s’appelle-t-il ?  Quelle image de la danse renvoie-t-il ? Et du féminin ? Et des homosexuels ? Quelle possibilité a son fils s’explorer la danse, si cela lui plait, sous le regard de son père ?
  6. Quelle image du rôle des hommes et des femmes renvoie (au fils notamment) le fait que le père ait clos le sujet, sans que les femmes n’aient continué à argumenter ou ne l’aient repris sur son dernier propos ? Cela instaure-t-il une hiérarchie symbolique entre les hommes et les femmes ?

Comment la scène aurait pu se passer ? Le père aurait pu simplement ne pas réagir, comme il l’a fait pour les autres sports. Ou alors encourager toutes formes d’activités, sans propos homophobe, & sans dévaluer la danse classique qui, on peut le rappeler, n’est pas réservée qu’aux femmes ! Enfin, en dernier recours… les autres membres de la famille auraient pu réagir aux propos du père, afin qu’il n’ait pas le dernier mot, celui du décideur et du castrateur…

Partager sur...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone