Rue Tom et Lila est une série de 16 mini-films d’animation destinés à sensibiliser les enfants de 6 à 10 ans à la sécurité routière. Comment se comporter sur les trottoirs, où et quand traverser une rue… Les enfants y trouvent toutes les informations nécessaires pour se déplacer dans la rue en toute sécurité. Ces mini-films mettent en scène des enfants afin d’impliquer les jeunes téléspectateurs et de leur montrer qu’ils sont concerné.e.s par la prévention routière.

Parmi les personnages, on trouve Lila, 9 ans, et Tom, 6 ans, qui commentent le comportement d’autres enfants évoluant dans la rue.

Analyse : 

Lila apparaît comme une personne sage et responsable. C’est elle qui connaît les règles de la sécurité routière et qui tient à les expliquer à son frère. Cette posture s’explique par le fait qu’elle est la plus grande ; mais on peut regretter qu’une fille ait été choisie pour ce rôle et qu’ainsi ce soit une fois de plus une femme qui soit représentée comme ayant la responsabilité des autres et notamment des plus petits. Lila est placée dans le rôle de maman, ce qui établit un lien entre rôle de femme et rôle de mère. Tom, quant à lui, est plus turbulent. Il bouscule sa sœur, est bruyant et apparaît inconscient du danger de la route. A travers les personnages de Tom et Lila, ces mini-films proposent ainsi aux enfants des modèles sexués stéréotypés et donc limitant. En revanche, les rôles des filles et des garçons évoluant dans la rue sont égalitaires. Des filles comme des garçons sont mis en scène et les deux ont des comportements parfois prudents, parfois imprudents. On sort là des stéréotypes de la fille sage et prudente face au garçon turbulent et imprudent pour montrer que chacun.e est susceptible de se mettre en danger et est donc concerné.e par la sécurité routière, ce qui facilite la sensibilisation de tou.te.s.

Aurait-on pu distribuer les rôles autrement ?

On aurait pu donner des rôles contre-stéréotypés à Tom et Lila en faisant par exemple de Tom un grand frère sage et responsable et de Lila une fille plus dissipée. Dans une logique égalitaire, on aurait également pu faire de Tom et Lila deux personnages du même âge qui s’entraident mutuellement en se posant alternativement des questions sur la sécurité routière et en y répondant à tour de rôle ; cela aurait permis aussi de montrer aux enfants que nul n’est irréprochable sur ce sujet et que chacun, garçon comme fille, doit faire attention en se déplaçant dans la rue.

Comment utiliser ces mini-films avec une visée égalitaire ?

Les montrer aux enfants afin de les sensibiliser de façon pédagogique et ludique à la sécurité routière, puis amener les enfants à endosser les rôles alternativement, en changeant les prénoms. Ainsi filles ou garçons pourront rejouer les scènes proposées dans les deux registres, sans être enfermé.e.s dans un des deux rôles.

Par Marie Pachoud

Partager sur...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone