Mona Zegaï, doctorante en sociologie, était auditionnée par le Sénat le 20 novembre dernier dans le cadre de la rédaction d’un rapport sur les stéréotypes véhiculés dans le domaine des jouets et les recommandations qui pourraient être faites. Elle nous a appelé·e·s avant cette audition pour intégrer nos éventuelles propositions. En voici quelques unes :

Pour les fabricants et distributeurs :

– Envisager la création d’un label pour les fabricants et/ou la distribution, ou bien l’intégration de cette dimension dans des labels éthiques existants.

2014-12-Filles

– Des normes / exigences pourraient s’appliquer aux catalogues de jouets et aux rayons de magasins, comme :

. Les segmentations par âge et/ou activités (celles par sexe à proscrire)

. Un langage mixte (tout doit être décliné dans les deux genres grammaticaux), car de même que la mention F/H est obligatoire pour les offres d’emploi, la même mention pourrait être obligatoire (fille/garçon) dans toutes les publicités pour jouets, puisque les capacités sont mixtes !

. Des images évoquant filles et garçons dans toutes les activités (postures et couleurs non genrées, équilibre des représentations)

2014-12-GarçonsPour les consommateurs·trices :

– Agir aussi auprès des consommateurs·trices, par exemple par l’intermédiaire de campagnes de sensibilisation et d’information, ou encore par la promotion de pratiques encourageant le développement égalitaire des filles et des garçons dans l’offre ludique.

– Bien sûr la sensibilisation des professionnel·le·s de l’éducation (mais c’est finalement l’objet de notre association !)

 

Lien avec l’actualité du rapport évoqué 

Partager sur...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone