Qui es-tu ? Quelle est ton activité en dehors de l’association ?

Je m’appelle Julie Douglas et suis originaire de Dublin en Irlande. Je suis enchantée de rejoindre l’équipe très chaleureuse et travailleuse de l’Institut Egaligone pour les prochains 7 mois ! J’habite en France depuis 4 ans ; j’y ai fait des études en Français et Commerce et ai travaillé une année comme assistante d’anglais à Lille. Je viens de terminer un Master en Ingénierie de Projets en Economie Sociale et Solidaire à Strasbourg pendant lequel j’ai trouvé mon intérêt pour les études de genre avec un cours d’introduction à l’université. En parallèle de mes études j’ai commencé à faire du bénévolat avec le Planning Familial à Mulhouse. A la suite de cet engagement, je trouve que l’éducation à la sexualité a encore beaucoup de chemin à faire et des questions de sexualités rejoignent des problématiques de genre. Par ailleurs, j’apprécie le yoga, le course à pied, danser le rock et lindy hop et chanter.

Comment est né ton intérêt pour notre projet associatif ?

J’ai découvert l’Institut EgaliGone par le biais d’une personne qui travaille sur les questions de genre en Normandie et j’ai eu la chance d’intégrer cette mission puisque c’est une thématique qui me parait primordiale pour tous et toutes dans la pratique pédagogique des enfants et des futur·e·s femmes et hommes. J’estime que le travail sur les mentalités mené par EgaliGone constitue un vrai défi avec la montée du conservatisme actuelle. Avoir de l’empathie envers l’autre, être à l’écoute et avoir de la patience me semblent être essentiels pour favoriser des bonnes conditions de changement.

Quelles sont tes missions au sein d’EgaliGone ?

Pendant ma mission de Service Civique, je suis amenée à poursuivre le développement et l’animation d’un réseau d’intervenant·e·s sur la thématique de l’égalité filles-garçons afin de faciliter leur rencontre et l’échange de bonnes pratiques relatives à leur posture professionnelle. De manière plus globale et continue, je repère des pratiques éducatives égalitaires chez nos publics (veille numérique / entretiens), en particulier des modalités d’interventions auprès de la jeunesse (fiches pédagogiques…), afin de les partager sur notre site internet. Au niveau personnel, je m’efforce de proposer la mise en place d’actions de développement et de communication auprès de nos publics et de nos membres. De plus, je souhaite me former dans la sensibilisation des professionnel·le·s aux études de genre.

Partager sur...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone