CDI du lycée Récamier, Lyon 2ème (photo site internet du lycée)

Le 24 mars 2016, Martine Masson et Pauline Durand, du lycée Récamier (Lyon 2ème), ont répondu à nos questions suite à la visite de notre exposition « Effets de la socialisation des filles et des garçons : l’exemple de la mise en danger de soi » par différentes classes de seconde de leur établissement.


Vous êtes infirmière et assistante sociale, comment cette exposition fait-elle écho à votre mission au sein de l’établissement ?

Il s’agissait de mobiliser la réflexion autour de la thématique égalité femme homme, d’encourager les bonnes pratiques et le discernement autour des conduites à risques, de favoriser le dialogue entre élèves et la connaissance des lieux ressource dans le lycée et à l’extérieur. Cette action s’intègre dans le cadre du Comité Education à la Santé et à la Citoyenneté et au projet d’établissement.

Combien d’élèves et d’enseignant·e·s l’ont vue dans le cadre d’une visite ?
Environ 100 élèves et 4 ou 5 enseignants

Comment l’exposition a-t-elle été accompagnée ?
Les professeur·e·s de la classe ont accompagné les élèves jusqu’au lieu où se trouvait l’exposition, certains sont restés durant le temps d’intervention. L’infirmière, la documentaliste et l’assistante sociale ont accompagné les élèves dans la découverte de l’exposition et animé les temps de débat.

Quelles ont été les réactions des élèves ? Des membres de l’équipe ?
Il n’y a eu aucune réaction négative de la part des membres de l’équipe qui ont participé au projet. Du côté des élèves(21 garçons et 39 filles), nous avons fait passer un questionnaire à partir duquel nous relevons les informations suivantes (les pourcentages sont calculés filles et garçons confondus) : 88 % des élèves ont trouvé l’intervention adaptée. Ils et elles considèrent qu’elle leur a apporté : des informations (63 %), une réflexion personnelle (31 %), un échange intéressant avec d’autres (60 %), rien (16 %). 31% ont été un peu intéressé·e·s, 46 % ont été beaucoup intéressé·e·s, 8 % passionnément, 8 % sans avis et 6 % pas du tout.
Dans les propositions apportées par les élèves dans le questionnaire, on note la demande de réitération de l’action et les difficultés apparues dans le débat.
Concernant notre évaluation qualitative quant aux réactions des élèves, tou·te·s les élèves ont participé activement à la lecture des différents panneaux de l’exposition même si ces derniers sont très riches en texte. Ils et elles se sont saisi·e·s des temps impartis pour mener à bien leurs recherches en petits groupes autour des panneaux et ont suscité le débat même si suivant les groupes la parole a été plus ou moins libre ou tolérante.

Avez-vous rencontré des difficultés ? 
Oui, des difficultés d’ordre organisationnel internes au lycée (emploi du temps)

Avez-vous des réactions personnelles, des suggestions à faire pour l’accompagnement ? 

Oui, une suggestion d’animation : élaborer en amont deux ou trois questions concernant chaque panneau pour aider les élèves dans la lecture des panneaux. Pour des élèves de 2nde, il est très important que des adultes soient auprès d’eux afin de les éclairer concernant le contenu des panneaux.

Martine Masson et Pauline Durand

Partager sur...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone