L’institut EgaliGone se propose de construire et d’animer des ateliers qu’il anime directement auprès des groupes d’élèves, généralement en demi-classes. Voici des thèmes et présentations d’ateliers ayant déjà été conçus pour des établissements.

L’animation d’ateliers en direction des élèves va de pair avec un échange préalable entre EgaliGone et l’équipe éducative sur le thème de l’atelier. Y sont évoqués les enjeux du thème traité, ainsi que les besoins de l’équipe pour assurer la continuité avec ce qui est abordé dans l’atelier.

Ces interventions font l’objet d’un devis via contact(at)egaligone.org.


Atelier « Les blagues sexistes »  

Cet atelier est précédé d’une heure de présentation-échange avec l’équipe éducative, autour de ce diaporama sur l’impact des blagues et propos sexistes

Durée : 1 heure

Age : de 13 à 15 ans (équivalent 4ème et 3ème)

En milieu scolaire ou loisirs

Cet atelier a pour objectif de sortir de la banalisation des propos sexistes transmis, sous couvert d’humour. Il utilise l’exemple des blagues. En effet, il en existe aujourd’hui de nombreuses à propos des femmes, des blondes mais aussi des hommes, qui mettent en avant des caractéristiques présumées de ces groupes pour faire rire et se moquer. Par ce biais, entre autres, les stéréotypes sont entretenus et se transmettent à grande échelle. Il s’agit de faire découvrir les conséquences à long terme aux élèves et surtout à les faire réfléchir au rôle de l’humour et du langage dans la vie sociale.

Il se déroule en trois temps :

  • Premier temps : Définitions

Une association d’idées autour de l’expression « blagues sexistes » et de définitions des mots énoncés. Cette partie permet de découvrir les champs sémantiques associés par les jeunes à l’expression mais aussi d’éclaircir pour eux les significations des mots qu’ils et elles emploient parfois sans réellement en connaître le sens. Enfin, les « blagues sexistes » sont définies.

  • Deuxième temps : Discussions

Les jeunes sont amené·e·s à discuter et débattre à travers une activité nommée « la rivière du doute ». Les thématiques abordées sont : les blagues sexistes et le sens de l’humour, la gravité des blagues sexistes en comparaison de celle des blagues racistes et l’appréciation de la réalité des comportements décrits dans les blagues.

  • Troisième temps : Apports de connaissances

Un quiz de 4 questions est proposé pour compléter les discussions avec des connaissances sur l’origine des blagues sur les blondes, la grammaire française, les paliers de discrimination en psychologie et les critères de discrimination reconnus par la loi en France. Les réponses au quiz s’enrichissent des questionnements soulevés par les jeunes au cours des interventions.

Enfin, l’atelier comprend un temps d’évaluation.

Blagues sexistes : presentation en PDF


 

Atelier « Fille ou garçon : une libre orientation ? »

présentation de l’atelier en PDF

Durée : 2 heures

Age : de 13 à 15 ans (équivalent 4ème et 3ème)

En milieu scolaire ou loisirs

Cet atelier a pour objectif de questionner les jeunes sur différents mécanismes qui jouent un rôle dans les décisions d’orientations scolaires et professionnelles. En effet, ces décisions sont fortement influencées par le fait d’être fille ou garçon car les attentes de la société sont différentes et sont une pression pour les élèves qui peuvent être amené·e·s à de l’autocensure. La (non)-mixité réelle actuelle des professions et des activités ainsi que la langue française sont aussi des facteurs influents.

L’intervention se compose de cinq séquences :

  • 1ère séquence : Les empêchements

Une réflexion sur les empêchements que l’on s’impose à partir d’anecdotes vécues « C pas pour toi ». L’idée est de susciter de l’empathie pour les personnages et d’approcher la compréhension de l’autocensure fondée sur le sexe.

  • 2ème séquence : Si j’étais…

Les jeunes sont amené·e·s à se projeter dans l’autre sexe avec un jeu « si j’étais… ». Que pourraient faire ou voudraient faire ces jeunes en plus ou en mois s’ils et elles étaient les mêmes personnes mais de l’autre sexe ?

  • 3ème séquence : Représentations de la mixité

Cette séquence permet de définir la mixité et mots que les jeunes lui associent.

  • 4ème séquence : La langue française

La langue française a une part d’influence sur nos représentations et nos projections. Cette séquence permet d’en prendre conscience et de faire réfléchir les jeunes aux effets du genre masculin générique dit « neutre ».

  • 5ème séquence : Quiz

Un quiz de 10 questions est proposé aux jeunes pour compléter les discussions avec des connaissances sur les métiers féminisés ou masculinisés et pour aller à l’encontre de certaines représentations obsolètes.

Enfin, l’atelier comprend un temps d’évaluation.

Partager sur...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone