Notre réponse :

La question nous a été posée à plusieurs reprises depuis le début de notre action, par des hommes comme par des femmes. Gardons-nous de supposer quelles peurs se cachent derrière cette question, qui peut paraître saugrenue, voire choquante. Quelquefois la question exprime la peur d’un renversement… Et si les femmes se mettaient à dominer ? Mais ce n’est pas toujours le cas. La dernière fois qu’elle nous a été posée pendant une intervention, nous avons renvoyé cette question aux autres personnes du groupe. L’inquiétude portait en fait sur le rapport à la norme : comment élever des enfants en leur faisant croire que tous les choix sont possibles, alors que cela leur apporterait d’abord des ennuis de se comporter en dehors de la norme ? Peut-être d’être mal intégré·e·s, mal accepté·e·s, incompris·e·s…

Parmi les réponses qui peuvent être apportées, il y a l’apprentissage de la tolérance : affirmer et autoriser la diversité des possibles quel que soit son sexe, c’est en effet préparer l’enfant à accepter et respecter les autres dans leurs particularismes et leur diversité. Il y a ensuite l’apprentissage de l’écoute de soi, une ressource nécessaire à l’épanouissement personnel, qui a un lien très étroit avec l’estime de soi.


Partager sur...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email