Par Violaine – Merci à Florence pour ses posts et à Thao pour ses photos.

Edito

Vous vous demandez si on a enfin édité nos savoirs-clés Genre & Éducation ? Oui !! Et vous attendez des nouvelles de l’inauguration de notre exposition santé du 24 mai ? Une cinquantaine de personnes ont assisté à l’évènement, très convivial. Les échanges ont été riches notamment avec nos trois invité·e·s expert·e·s. Une première restitution est disponible ici, et bientôt une vidéo sera en ligne. Cela a été une nouvelle occasion, malgré un sujet qui concerne autant les filles que les garçons, de constater la quasi-absence d’hommes dans l’assemblée…

Pourtant, réjouissons-nous, la proportion d’hommes augmente – un peu – parmi nos membres… passant de 13% fin 2013 à 19%. Nous vivons de fait la réalité de la non-mixité, dans un domaine qui touche à l’humain, aux relations, à l’éducation, aux sciences sociales, à un sujet longtemps considéré comme une affaire de femmes. En réalité, vous vous faites discrets – ce qui est tout à votre honneur, quand on sait que la prise de parole des femmes et des hommes est socialement déséquilibrée, ce que vous savez sûrement – mais nous voyons bien que vous vous sentez concernés aussi. Touchés par notre projet associatif, vous êtes quelques uns à manifester votre soutien, par téléphone, via facebook, par des coups de main divers… sans toujours oser nous rejoindre officiellement, ou encore vous pensez ne pas avoir le temps… ? Le billet Moi, ça va du blog Une heure de peine light peut vous donner matière à réflexion sur votre place d’homme. Et puis songez que des femmes continueront probablement à nous rejoindre en tant que membres ou donatrices (on le souhaite !), et si des hommes hésitent à le faire pendant ce temps-là, la mixité n’est pas pour demain à EgaliGone. Ce serait dommage, car c’est bien un monde plus mixte dans tous les domaines que nous défendons. Vous pouvez nous aider à incarner cela, à terme, et ce serait formidable. Bulletin d’adhésion ou de don

EgaliGone en mai, c’est 7309 visites de notre blog, mais aussi des évènements qui se concluent parfois par une ressource de plus à partager :

  • 27 mai : tournage d’un micro-trottoir dans le campus de l’université Lyon1 sur la perception de la mixité par les étudiant·e·s
  • Complet_s
    Discussions pour l’inauguration de l’exposition

    24 mai de 16h à 19h30 à l’École Santé Social du Sud Est : Inauguration de notre exposition « Effets de la socialisation des filles et des garçons : l’exemple de la mise en danger de soi » Programme 24 mai 2014 – Restitution synthétique

  • 24 mai – Intervention dans une formation de l’école Couples et familles du Rhône auprès de conseillères conjugales et familiales
  • 20 mai – Atelier sur les blagues sexistes avec les élèves de 3ème du collège Longchambon de Lyon 8ème
  • 17 mai – animation d’une séquence de formation avec les Francas, destinée aux animateurs·trices jeunesse, Lyon 7ème – Publication de la bibliographie élaborée à cette occasion
  • 13 mai – Animation du 1er atelier membres « Genre et éducation » à l’occasion de l’édition papier des Savoirs-clés d’EgaliGone en 10 fiches (réalisation Marie Pachoud)
  • Un billet sur l’usage du point médian, rédigé suite à une nouvelle demande de renseignements de votre part sur la façon de procéder et ses raisons.

EgaliGone en juin ce sera :

  • 3, 14, 24 avril et 26 juin : Démarche EgaliJouets dans une crèche de Lyon 7ème
  • 3 juin : matinée de sensibilisation « Des stéréotypes de genre aux inégalités », co-animée avec Elise Vinet auprès des agent·e·s de la DDCS de l’Ain, à Izernore
  • 23 juin : test d’un module de sensibilisation des étudiant·e·s de Lyon 1 pour favoriser la mixité des filières
  • 24 juin : Animation d’un atelier Genre et orientation auprès d’élèves de 4ème du collège Longchambon, Lyon 8ème
  • Tous les mardis soirs de 17h à 18h jusqu’au 11 juillet : permanence EgaliGone à l’École Santé Social du Sud-Est pour présenter notre exposition, métro Vaise, OUVERT

Langage : changeons nos habitudes !

Ce mois-ci, interrogeons l’expression « garçon manqué », que nous entendons encore assez régulièrement. Or, « une petite fille qui ne s’encombre pas de stéréotypes et qui développe une personnalité forte ne devrait-elle pas au contraire être qualifiée de « fille réussie » ? » C’est la question qui est posée par Clarence Edgard-Rosa dans son article « Garçon manqué ou fille réussie ? » publié sur le site Côté-mômes.com du 27 février 2013. Il évoque bien sûr ce qui est sous-entendu par cette expression : le manque, être ratée, considérer ce qu’on aime ou ce qu’on fait comme transgressif/interdit, la fierté aussi de se voir associer un côté masculin considéré comme supérieur… Cette expression entérine la différence de valeur entre le féminin et le masculin. Alors, comment peut-on mieux exprimer cette idée ? Sans doute par la description des comportements et activités associées au masculin : « ma fille aime le sport, ne se préoccupe pas de son apparence, est forte au football, adore explorer, a besoin de se défouler, prend des risques… » Et ainsi, on décrit sans catégoriser, on permet sans juger, on développe l’estime de soi de sa fille, on augmente de champ de ses possibles, on ne véhicule pas de stéréotypes, et progressivement on contribue à ce que moins de comportements soient associés à l’un des deux genres masculin ou féminin.

La question du mois : « Que faites-vous de la galanterie ? »

Notre réponse : Nous la remplaçons par la courtoisie (dans son sens actuel, soit dans la définition du Larousse : « Attitude de politesse raffinée, mêlée d’élégance et de générosité ; civilité. »), qui a l’avantage de s’exercer quel que soit le sexe et qui est un mélange de politesse et d’égards envers autrui, sans rapport de sexe. Ainsi femmes et hommes peuvent être prévenant·e·s vis-à-vis des autres, sans qu’un rapport de séduction ou de protection soit instauré. Pour aller plus loin sur ce qu’instaure « le système de la galanterie », lire Erving Goffman, L’arrangement des sexes, trad. de l’anglais par H. Maury, Paris, Éd. La Dispute, coll. Le genre du monde, 2002, 116 p. Jean-Marc Leveratto en a rédigé une note de lecture sur le site Questions de communication.

Selon le Larousse, la galanterie est définie ainsi : 1) Politesse empressée auprès des femmes. 2) Propos, compliments flatteurs adressés à une femme (surtout pluriel) : Débiter des galanteries. 3) Littéraire : Recherche d’aventures amoureuses, de bonnes fortunes.

Agenda Égalité

  • 12 juin, Lyon, « Qu’est-ce que les études sur le genre ? », séminaire tout public organisé par l’Institut des Sciences de l’Homme, Sciences politiques, amphithéâtre Leclair, inscription avant le 10 juin (Ajout du 15/01/15 : Restitutions en vidéos en ligne)
  • 18 juin, Grenoble, « Filles Garçons : Déconstruire les clichés, construire l’égalité », Maison de l’image, de 9h à 16h30, entrée gratuite aux conférences – Renseignements : http://www.maison-image.fr/
  • Octobre 2014, Lyon : Tel quel !, un spectacle de danse de Thomas Lebrun qui questionne la norme, dès 7 ans
  • Rennes, 26/27 juin et 8/9 décembre, Formation : Mettre en place l’égalité filles-garçons dans le secteur la petite enfance : pourquoi ? comment ?, par questions d’égalité
  • Être une fille, être un garçon dans la littérature de jeunesse en Europe (1950-2014)Appel à communications pour une journée d’études qui aura lieu le 22 octobre 2014 à l’Université de Bordeaux ESPE d’Aquitaine (EA TELEM 4195 – MSHA)

Relayé via facebook en mai 2014 : extraits

Nous joindre et nous rejoindre

  • Partager vos pratiques, actions et initiatives ou enrichir nos billets participatifs : contact[at]egaligone.org 
  • Suivre notre veille : facebook et twitter
  • Nous soutenir et nous rejoindre par une adhésion ou un don en 2014, et des envies de contributions. 

 

Partager sur...Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone