Un parti politique nous a demandé la semaine dernière ce qu’il serait important d’inclure dans le programme des élections régionales 2021 (du point de vue du genre, pour favoriser l’égalité des sexes donc). Ce serait dommage de ne pas en faire profiter toutes les tendances politiques. Voici une liste de suggestions élaborée (rapidement, malheureusement, elles ne sont donc pas toutes de même niveau…), à partir de nos travaux, constats, rencontres et expériences de collaboration avec des lycées de la Région Auvergne Rhône Alpes :

1. Réinstaurer la quinzaine de l’égalité (visibilité des actions et ressources)

2. Décloisonner les établissements (amélioration générale)

  • Moyens matériels / salles) pour utiliser les moyens municipaux ou collèges en fonction des besoins (certains lycées craquent…)
  • Ouverture des salles polyvalentes à des spectacles grand public avec invitation des familles et autres établissements alentours, éventuellement en lien avec les centres sociaux et autres structures culturelles du territoires, éventuellement le week-end.
  • Humains (les cours pour les allophones pourraient bénéficier au lycée quand ils existent au collège du quartier : aujourd’hui ce n’est pas le cas). D’autres suggestions de décloisonnement (analyse de pratiques / formation) sont en italique gras plus bas dans le texte.

3. Equipements des toilettes et vestiaires (réduction des violences et enjeu de santé publique)

Un diagnostic des lieux d’aisance et de ce qui s’y trame du point de vue du genre (travail universitaire à construire) et un travail d’accueil bienveillant et égalitaire (et banalisé) dans ces lieux ne seraient pas du luxe. Ils pourraient être :

  • aménagés avec l’assurance d’une intimité non négociable dans tous les lieux d’aisance pour tous les sexes, donc lieux fermés de haut en bas, SANS urinoirs (ou alors dans des espaces individuels fermés mixtes, permettant que les femmes aussi fassent pipi debout si elles le souhaitent)
  • correctement équipés, quel que soit le besoin ou le sexe de la personne qui s’y rend (poubelles, porte-manteaux, papier-toilettes, savon, serviettes hygiéniques, barre de soutien, miroir, distributeurs de pisse-debout)
  • mixtes, donc accueillant les personnes sans remarques ni rejet quand leur genre est atypique,
  • mixtes, donc permettant une fluidité dans l’usage donc une meilleure utilisation (aujourd’hui les filles y passent plus de temps que les garçons donc… elles attendent leur tour quand les toilettes ne sont pas mixtes, parce que leur équipement n’y est pas plus important, tandis que c’est libre chez les garçons).
  • mixtes donc évitant de créer des espaces de socialisation masculins (qui conduisent à renforcer les normes de virilité – cf. les inscriptions créatives sexistes sur une partie des portes de WC -, et les malaises des garçons qui ne s’y reconnaissent pas) versus féminins
  • idéalement éco-conçus

En outre, mieux équiper les établissements en casiers individuels (lutte contre les vols / baisse de la tension de la surveillance de ses effets personnels / baisse du poids des sacs).

4. Faciliter les démarches d’accompagnement à une culture de l’égalité (en appui à l’Education Nationale)

1) Prévoir chaque année un soutien auprès des lycées de Rhône Alpes pour les inviter à participer au concours des Olympes de la parole (organisation AFFDU – Information SAIO du Rectorat de Lyon) :

  • En communication pour les inscriptions (en décembre)
  • Un budget pour les établissements gagnant le concours en région afin d’emmener la classe entière en finale à Paris (nous participons chaque année au jury et les établissements n’ont jamais l’argent pour que leurs élèves aillent à la finale à Paris, les démarches sont épuisantes et souvent sans résultat)

2) Prévoir un budget systématique pluri-annuel pour tous les établissements afin de prévenir les violences (repérer et comprendre le processus “des préjugés aux violences”) à tous les stades, grâce par exemple à une collaboration de fond avec les Universités de la Région (A Lyon : Master EGALES/EGALITES de Lyon 2, EGAL’APS en sport, Psychologie sociale, ENS-Sociologie ou Lettres, INSPE…) avec :

  • Une enquête de terrain in situ (dont les priorités sont à définir par les équipes) pour élaborer des diagnostics de situations et impliquer les équipes (auprès des élèves / des enseignants / des supports de cours / de la géographie de l’établissement…)
  • Le financement des actions qui en découlent

3) Récompenser financièrement les établissements qui choisissent leurs manuels scolaires et ouvrages avec une approche critique du point du vue du genre et des autres discriminations et qui en discutent utilement avec les éditeurs.

4) Faire entrer davantage (financer) le théâtre et les savoirs universitaires dans les lycées (appel à des compagnies, collaborations avec les Universités) sur les questions de genre / d’égalité / de lutte contre les discriminations. (Exemple : collaboration avec l’association HF pour mettre en place un guide des ressources théâtrales de la Région utilisables dans le secondaire) – Pour information, nous avons élaboré un guide d’action et de réflexion “Eduquer à l’égalité par le théâtre” qui est en ligne.

5. Former les équipes (aide financière bienvenue)

  • une formation systématique dans tous les lycées de toutes les équipes (assistant·e·s d’éducation compris), ouvertes aux équipes des collèges idéalement, qui fait connaître les diagnostics / travaux / savoirs / actions possibles pour repérer et désamorcer, prévenir les violences en établissement secondaire.
  • proposer un espace-temps financé d’analyse de pratiques régulière bien accompagnée (une rencontre par mois, idéalement avec des psychologues sociaux) croisant les problèmes rencontrés, expériences et vécus des équipes éducatives de plusieurs établissements, afin de renforcer les missions professionnelles de prévention, de soutenir les équipes et de trouver des solutions et des postures adaptées. Une version par métiers, une version mixte tous métiers.

6. Développer l’autonomie de déplacement et les capacités techniques de tou·te·s les élèves

Intégrer dans le pass Région des lycéen·ne·s un budget contribution à l’achat d’un vélo + des heures gratuites d’accompagnement à l’entretien et à la réparation de vélo dans différents lieux partenaires (filles et garçons de tous milieux devraient être 100% initié·e·s et autonomes sur le sujet)

7. Elargir l’orientation scolaire

  • Instaurer un ramassage quotidien “à la carte” chaque année dans le monde rural pour permettre aux enfants de collège d’ouvrir leurs choix d’orientation et donc de choisir des lycées (pro et général) loin de chez eux/elles avec la certitude de pouvoir s’y rendre sans prendre une chambre / sans internat (beaucoup de collèges nous ont fait part de ce problème de transports inexistants ou inadaptés, qui limite les choix des élèves, en particulier des filles).
  • Imaginer depuis les lycées, le rectorat et la région, avec la contribution des profs principaux.pales des collèges, des programmes progressifs de mise en place de la mixité des sexes (40-60) dans toutes les filières de lycée général, technologie et professionnel (destination filles ET garçons) : c’est à ce moment-là que la division sexuée a lieu.

8. Puiser dans les ressources existantes, dont certaines sont les nôtres

1) Nous avons mené en 2011 une grande enquête régionale multipartenariale sur la percpetion de l’égalité à l’école (Rhône Alpes à l’époque) dont les résultats publiés en 2012 sont en ligne sur notre site et présentés à Lyon et à Grenoble. Il est certain que plusieurs constats sont encore d’actualité. Peut-être y trouverez-vous des sources d’inspiration complémentaires.

  • Accès à la synthèse pour le secondaire région : https://egaligone.org/wp-content/uploads/2015/02/Synthese_sec_RA.pdf
  • Accès à la présentation des résultats détaillés en diaporama : https://egaligone.org/wp-content/uploads/2015/01/SGAR_resultats_detailles.pdf
  • Accès à tous les documents de l’enquête : https://egaligone.org/nos-ressources/syntheses-de-savoirs-et-enquetes/2011-enquete-enseignement-public/

2) Nous avons 3 expositions qui circulent en location dans les établissements scolaires, quelquefois difficilement par manque de budget.

Par souci d’économie, la Région pourrait en acquérir un exemplaire de chaque et s’occuper de leur mise à disposition auprès des lycées.

Si vous souhaitez prendre connaissance de leurs contenus (Jouets / Conduites à risques différenciées à l’adolescence / Sport), elles sont disponibles en lecture sur notre site internet. Accès à nos expositions en ligne.

En vous souhaitant une bonne campagne !


Associations, équipes éducatives ou autres intervenant·e·s du monde scolaire, si vous avez des suggestions de compléments à apporter à ces propositions, merci de nous envoyer un message sur notre page facebook EgaliGone. Il se pourrait alors qu’un enrichissement de ce petit texte puisse s’envisager !

Partager sur...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email